Ce que personne ne sait...

Dans votre quartier, dans votre village, chaque jour un inconnu peut arriver et bouleverser votre vie. On ne connaît pas le passé des gens qu'on rencontre. Ils s'appliquent parfois à le cacher. Passé difficile, passé honteux, passé douloureux. Ils changent d'identité. Tentent de se reconstruire après l'épreuve.

Dans un petit village du Périgord, à Thonac, arrive un jour un homme. Les yeux bridés, les cheveux longs tressés, il porte une large tunique, un pantalon de soie flottant sur des sandales en toile. Dans l'épicerie du village, il constraste avec les locaux en sabots. Son air mystérieux en dit long sur ses intentions. Il veut rénover le château du village. D'où vient-il ? On l'appelle Prince d'Annam. L'Annam est une région du Vietnam dont il est le héros. Le porte-drapeau de la résistance anti-coloniale. On appelle Prince d'Annam cet empereur déchu. Il s'est enfui dans les forêts des montagnes quand les Français se sont emparés de la Cité impériale. Poursuivi par les soldats Français armés de sabre, l'empereur déchu se réfugie dans les campagnes. Il ne passe pas inaperçu sur son palanquin en cuir aux brancards sculptés et ornés de dragons. Escorté d'éléphants et de sa cour. Il finit par se séparer de tout ce folklore. Il distribue des pièces d'or et un peu d'opium, en échange de poisson et de riz. Bientôt, il ne lui reste plus qu'une petite réserve de médailles en or. Vêtu de loques, épuisé par les marches forcées à n'en plus finir, la nuit, trahi par un proche, il est capturé vivant. L'empereur déchu devient prisonnier politique en Algérie. Malgré tout, il aime la France et le prouve en épousant la fille du procureur d'Alger, originaire du Périgord. Il voyage en France, sous la surveillance du gouvernement. Son courrier est lu. Il refuse que ses enfants apprennent le vietnamien. Le Prince d'Annam entame une nouvelle vie en tant qu'artiste. Il peint, sculpte, expose à Paris où il rencontre les plus grands artistes de l'époque : Pierre Loti, Auguste Rodin, Joséphine Baker... Sa fille aînée, la princesse d'Annam, acquiert le château de Losse. Devenue la première femme française ingénieur agronome, elle exploite les terres agricoles. Très liée aux Thonacois, elle oeuvre en tant que conseillère municipale. Le Prince d'Annam, atteint d'un cancer de l'estomac, meurt à Alger en 1944. Mais sa fille refuse qu'il soit inhumé dans un mausolée impérial à Hué. Grâce au Général de Gaulle, elle fait transférer la tombe de son père à Thonac pour, à sa mort, reposer auprès de lui.

Pour en savoir plus : https://www.amazon.fr/Petit-coeur-dopium-Virginie-Jouany/dp/2350686272

Découvrez le roman "Petit coeur d'opium"
(vidéo en 1 clic !)
Petit coeur d'opium.wmv
Format WMV (Windows Media Video) [85.9 MB]